Taches vasculaires

POUR LE VISAGE

- L'ERYTHROSE:

L’érythrose est une rougeur diffuse et permanente de la face dont la teinte peut aller du rose pâle au rose foncé. L’érythrose est fréquemment associée à une couperose : on parle alors d’érythro-couperose.
 Le laser vasculaire ou l’IPL (selon le type de rougeur) permet ensuite de traiter la composante érythrosique (rougeur diffuse) de votre rosacée.

 - LA COUPEROSE ET TELANGIECTASIES

C'est une affection cutanée chronique, évolutive entraînant une rougeur du visage. Cette pathologie concerne l'homme comme la femme, elle est extrêmement fréquente puisqu'elle touche 3 % de la population... Souvent mal vécue, car il y a une association inconsciente entre rougeurs et alcoolisme.
La couperose ne fait que traduire une fragilité capillaire due à un mauvais retour sanguin dans les veines du visage.Le sang stagne dans les petits vaisseaux de la peau qui se dilatent sous l'effet de la pression.

POUR LES MEMBRES INFERIEURS

 - VARICOSITES

Les varicosités résultent de la dilatation du réseau microcirculatoire dermique. Les causes en sont nombreuses, mais elles traduisent en priorité une hyperpression veineuse sous jacente.
Les classifications sont nombreuses :
- par l’observation de leur aspect : bouquets, nappes, en chaussettes rouges …
- leurs diamètres et leurs couleurs :0.1 à 1mm pour les télangiectasies rouges, 1 à 2 mm pour les veinectasies bleutées voire violettes , cyanotiques.
Ces dernières classifications ont un intérêt certain pour le traitement par le Laser , Yag notamment

 

 

PLUS D'INFOS

 

Traitement des varices et des varicosités
La maladie veineuse est une pathologie extrêmement fréquente dans notre pays puisqu'on estime que 50% des femmes sont atteintes ainsi que 30 à 40% des hommes.
La qualité de vie peut être considérablement diminuée que ce soit pour des raisons esthétiques ou fonctionnelles.

Qu'est ce qu'une veine variqueuse ?
Si les artères sont des vaisseaux qui amènent le sang du cœur aux extrémités ; les veines ramènent le sang de la périphérie au cœur grâce à un système de valves unidirectionnelles. Si ces valves ne fonctionnent plus, il va y avoir un reflux. Les veines vont se dilater et devenir incontinente avec comme conséquences des varices et des varicosités. Douleur, crampes et œdème peuvent apparaître.

Comment savoir si j'ai une veine variqueuse ?
En plus de l'examen clinique, un écho-Doppler est souvent nécessaire pour déterminer l'origine des troubles qui n'est souvent pas visible à l'examen.

Quelles sont les causes ?
La première cause c'est  l'hérédité. Mais, si plus de 50% des femmes sont affectées, c'est que les modifications hormonales (puberté, grossesse, contraception, ménopause) aggravent les troubles veineux. D'autres facteurs, comme l'âge, la station debout prolongée, peuvent aussi aggraver la prédisposition héréditaire.

Quand et comment traiter ses veines ?
Les questions le plus souvent posées sont : pourquoi j'ai mal aux jambes ou pourquoi j'ai ces varicosités ? Et, existe-t-il un traitement pour empêcher que les choses évoluent mal ?
C'est alors le moment où il faut faire un bilan afin de prévenir une aggravation esthétique ou fonctionnelle. Il existe en général deux options  un traitement « conservateur » avec contention élastique, ou de « correction » définitive avec la sclérotherapie, le laser voire la chirurgie. Dans de nombreux cas c'est l'association de plusieurs techniques qui peut s'avérer le plus efficace. Le bilan écho-Doppler au 1° RV permet de faire ce bilan thérapeutique.

Le laser cutané :
De nombreux lasers sont actuellement utilisés pour traiter les varicosités. Très efficace sur la couperose, ils sont aussi très utiles pour traiter les varicosités fines et rouges.

- LASER YAG
- LASER  KTP,
- LASER A COLORANT PULSE
- LAMPE FLASH  IPL,

Le traitement est parfois combiné à la sclérothérapie.
 

Le laser endo-veineux (LEV)
Les procédures endovasculaires sont devenus courantes en artériel (dilatations, stents...). Depuis 5 ans, le laser endoveineux est devenu dans de nombreux pays le traitement de première intention dans le traitement des varices (80% des crossectomies-strippings sont remplacés par le LEV dans de nombreux centres USA). Ces avantages sont nombreux : pas d'hospitalisation, sous anesthésie locale pure, pas de complications, taux de récidive à moyen terme inférieur à celui de la chirurgie conventionnelle. La seule inconvénient actuel étant le coût du matériel consommable (cathéter et fibre optique).
La procédure est faite au cabinet du phlébologue, sous anesthésie locale. Une fine fibre est montée dans la veine à travers un cathéter, puis positionnée grâce à l'échographie. Des impulsions laser sont délivrées à l'intérieur de la veine et entraîne la fermeture de la veine. Les soins postopératoires se limitent au port d'une compression pendant deux semaines. La technique est simple, rapide, et efficace. 


Découvrez la
nouvelle technologie
dans notre centre